L’artiste suédoise Linn Fritz – Crédit : Presse

Pour la troisième année consécutive, la maison suédoise aussi engagée qu’éco responsable Fjällräven cherche à attirer l’attention sur la question de la prolifération du plastique dans les océans. Si 71 % de la surface de la terre est couverte par les océans, cette partie est elle-même particulièrement envahit par les plastiques dont 80 % proviennent des environs immédiats. D’ici 2050, les scientifiques affirment qu’il y en aura plus que de poissons. C’est pour cette raison que la marque s’est associée à l’artiste Linn Fritz afin de repenser sont sac à dos culte conçu en polyester recyclé et coton bio. 1% de chaque achat est ainsi reversé à l’Arctic Fox Initiative. L’occasion d’interroger l’artiste sur ses inspirations.

Salut Linn, pour celles et ceux qui connaissent pas votre travail : que faites vous dans la vie ?

Je m’appelle Linn Fritz et je travaille comme illustratrice et dessinatrice indépendante. J’ai grandi à l’extérieur de Sundsvall au nord de la Suède puis j’ai déménagé au sud du pays pour étudier. Cela fait sept ans que je vis à East London pour travailler sur un tas de différents projets.

Comment décririez-vous votre style en tant qu’artiste ?

J’ai la chance de travailler avec de nombreux et différents clients dans le domaine de l’édition comme de la pub pour créer des personnages et designs variés. Je travaille essentiellement sur ordinateur donc mon style est très propre, très précis. En plus de ça, j’ai également une passion qui s’est transformée en projet. J’ai co-fondé Panimation, une plateforme communautaire plurielle destinée à mes ami.es femmes, trans et non-binaires afin de créer des connexions et des soutiens dans le milieu de l’animation.

Votre collaboration avec Fjällräven a lieu dans le cadre de la Kanken Art collection. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

J’ai grandi avec un sac Kanken comme la plupart de mes ami.es donc j’ai toujours été familière à la marque, ses engagements et ses produits. Je me sens extrêmement chanceuse d’avoir l’opportunité de créer un motif qui va être vu par tellement de monde. Donc je voulais essayer de faire prendre conscience des enjeux majeurs qui touchent nos océans et la planète aujourd’hui. Ca donne des sacs Kanken aux motifs abstraits inspirés de morceaux de plastique.

Qu’est-ce qui vous a inspiré dans la réalisation de ces motifs ?

En tant qu’artiste digitale, j’enchaine les projets et les deadline très courtes mais pour ce projet j’ai voulu faire les choses différemment en expérimentant des choses qui s’inscrivent hors de ma zone de confort. Je tenais vraiment à mettre en lumière le problème des océans de plastique donc j’ai utilisé et coupé des morceaux de plastiques qui m’ont servi d’inspiration finale. J’ai réalisé les croquis sur Photoshop avant de finaliser le motif sur Illustrator. J’ai eu un délais très généreux de deux mois qui m’a permis de travailler en profondeur avec de vieux croquis et de nouvelles idées.

Linn Fritz réalisant l’un des motifs du sac Kanken –  Crédit : Presse

Comment l’art peut-il faire prendre conscience du changement climatique selon vous ?

Les recettes obtenues avec les sacs Kanken Art sont versées à l’Arctic Fox Initiative et cette année, la maison travaille avec deux organisations qui s’évertuent autant à élever les consciences sur les problèmes climatiques et du plastiques qu’à encourager les gens à faire de petits gestes.

Qu’est-ce qui vous inspire ?

La plupart de mes illustrations sont des personnages donc je m’inspire beaucoup des vraies personnes que je peux rencontrer au quotidien.

Quel est votre rapport à la nature  ?

J’adore passer du temps en extérieur. J’ai grandi à la campagne en faisant de nombreuses activités comme la nage, la pêche, la randonnée ou le ski avec ma famille et mes ami.es. Pour moi, être dehors, au coeur de la nature c’est nécessaire pour faire une pause dans sa vie de tous les jours. Ca m’aide à me détendre, à faire le tri dans ma tête, à trouver l’inspiration au travail. La nature en Suède est sublime et il se trouve qu’elle est assez similaire en Angleterre.

La collection sot le 8 juin à l’occasion de la journée mondiale de l’océan.

L’une des création de Linn Fritz pour Fjällräven – Crédit : Presse

Sur le même thème

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.