Edito : On a tous un(e) Marcel\le chez nous

par | Juin 24, 2018 | Sociétés | 0 commentaires

« Marcel, un pastis ! »
« Marcelle y’a un truc qui cloche pas, c’est ton prénom »
« Tu ne vas quand même pas mettre un marcel ? »

Une personne d’antan, un(e) auteur(e) culte, un sportif, une chanson ou un vêtement… Le nom Marcel – ou Marcelle – sonne toujours au plus profond de notre esprit. Il fait sourire, il fait réagir, il fait chanter. Il est vieillot ? Il est tendance ? Qu’importe puisqu’on est tous le vieux ou le jeune de quelqu’un ! Alors, si on réunissait des femmes et des hommes de tous âges, des petits et des grands pour incarner tout ça ? Le but de ce webzine est de faire découvrir des mondes, d’insuffler un peu de rêve et surtout de mettre en lumière des individus. Car il n’y a pas de vie sans l’autre. Si aujourd’hui nous nous mettons beaucoup en avant avec les réseaux sociaux mais que (étrangement) on parle de société solitaire, on n’a pourtant jamais autant interagit entre nous. On se suit, on se like, on se commente. Mais qui sont vraiment ces gens qui peuplent nos écrans ? Dans sa chanson « Marcelle », Jean-Louis Aubert évoque cette dame seule dans un lit d’hôpital qu’il a rencontrée par la force des choses. Un jour il ose aller lui parler après être passé de nombreuses fois devant sa chambre sans qu’elle ne lui adresse un regard. Au lieu de se retrouver face à une veille femme solitaire et acariâtre comme il se l’imaginait, il a fait la connaissance d’un être plein de malice et de beauté. S’intéresser – vraiment – aux gens et aux choses avec toute la bienveillance qui soit, voilà ce qui nous importe.

Bonne lecture !

PS : un énorme merci à Hugo Massé qui a réalisé et monté cette sublime vidéo teasing ainsi qu’à mes chers amis figurants et – qui plus est – énormes soutiens. 

Sur le même thème

Tako-tsubo ou le syndrome du coeur brisé

Illustration de l'artiste Charlotte Le Bon pour célébrer la St Valentin pour Cartier - Crédit : PresseA chaque approche du 14 février il y a deux camps : celleux qui veulent célébrer l’amour et celleux qui préfèrent ne pas y penser ou qui s’en fichent. Nous, chez...

lire plus

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Edito : Toujours au rendez-vous – Marcelle - […] soit son métier. Alors, il y a deux ans, Marcelle vous donnait un premier rendez-vous à travers une vidéo…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *