Karine et Armelle, le binôme fusionnel de la beauté

Armelle et Karine de ByCalliste – Crédit : Presse

L’une est brune, l’autre est blonde. L’une parle, l’autre observe. L’une est plus soin, l’autre est plus make-up. Bref, Armelle et Karine sont associées dans le travail et amies dans la vie. Ultra complémentaires, elles sont animées par la même chose : ByCalliste, un média et une boite de production où il est question de beauté holistique. Ces deux femmes particulièrement inspirantes, ont autant de courage et d’ambitions qu’elles ont des grands coeurs. Parfaitement lucides sur le milieu pas toujours facile de la beauté, elles le prennent à contre courant en optant pour le partage et la générosité. 

Pour celles et ceux qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous raconter comment vous vous êtes trouvées à travailler ensemble et à monter ByCalliste ?

Karine. Avec Armelle, nous nous sommes rencontrées en 1996 chez Lancôme au sein du groupe L’Oréal. J’étais à l’époque l’assistante de Fred Farrugia, directeur artistique maquillage de la marque et Armelle était en charge de la communication du Trophée Lancôme. Nous avons tout de suite sympathisé et sommes devenues très vite copines puis amies. Nous avons toujours rêvé de travailler un jour ensemble dans l’univers de la Beauté, ce qui d’ailleurs a failli se faire sur la marque de maquillage Fred Farrugia. En 2015, nous étions toutes les deux à la croisée de nos chemins et avons relancé cette idée de travailler ensemble. Une idée de mon mari, Jean-François Raffalli, fondateur de l’agence Calliste, agence de make-up et hair artists, a accéléré les choses. Il s’agissait de mettre en lumière ces artistes méconnus du grand public à travers des vidéos. Armelle a tout de suite accepté de nous rejoindre dans cette aventure entrepreneuriale. Après des mois de développement, ByCalliste voit enfin le jour avec pas moins d’une cinquantaine de vidéos.

Armelle. ByCalliste c’est un média online où on parle de beauté à 360 avec une approche holistique et globale. On fait découvrir des gens, des marques, des cosmétiques. Parallèlement, c’est aussi une société de production audiovisuelle de petits et grands formats. Une équipe agile efficace et adaptable.

Vous êtes très différentes mais de ce fait très complémentaires. Est-ce la formule idéale pour réussir à travailler à deux – deux femmes qui plus est ?

Armelle. On a chacune nos territoires d’expertise, on a aucun pb d’ego à travailler ensemble et on a surtout énormément confiance en l’une et l’autre tant sur le plan personnel que professionnel. On partage les mêmes valeurs, on regarde dans la même direction. J’ai l’impressions qu’on parle d’un vieux couple mais c’est un peu ça. J’ai beaucoup d’admiration pour elle. On aime ce qu’on fait ensemble.

Quel est le plus difficile dans votre travail ?

Karine. Sans cesse se renouveler et se réinventer. La partie entrepreneuriale qui est excitante et grisante peut être aussi super flippante !

Armelle. Oui, le plus dur est d’être un couteau suisse, il faut avoir des compétences, des envies et des aptitudes dans beaucoup de domaines. C’est ça d’être entrepreneur dans un format start up. Il faut savoir tout faire.

Et le plus agréable ?

Armelle. Sans aucun doute les échanges, les partages et les découvertes de personnalités, de marques et de tendances. Je n’ai jamais autant appris sur la peau et le microbiote par exemple. Je vais chercher les infos très loin. Choses que je n’aurais pas fait avant. Il y a une véritable curiosité et un vrai engagement.

Karine. Chaque jour est différent, impossible de s’ennuyer… C’est une aventure permanente !

Comment percevez-vous la beauté ? Trouvez-vous qu’il y a une évolution (positive ou négative) dans l’approche de la beauté depuis que vous avez commencé dans le milieu ?

Karine. Je trouve que la beauté a connu une évolution très positive ces dernières années avec l’affirmation de son aspect holistique allant jusqu’au bien-être. Tout le monde a pris conscience que la beauté est tout sauf superficielle. Le sustainable, l’inclusif, l’aspect écologique sont omniprésents aujourd’hui et cela donne tellement plus de sens à la Beauté.

Armelle. Beaucoup de gens prennent la parole dans le milieu sans être forcément légitime mais il y a de la place pour tout le monde. Il faut juste le faire avec coeur, engagement et sincérité. Les réseaux sociaux jouent une part parfois un peu omniprésente dans cet écosystème mais en même temps il est nécessaire. Il y a peut-être un peu trop d’offre. Le marché n’est pas saturé mais il est quand même très rempli. Les réseaux sont une véritable plateforme de visibilité. Moi je le vois comme un outils de travail donc on n’est pas dans la surenchère tout en postant régulièrement et raisonnablement. Pour moi, il faudrait être raisonné. Et en même temps les marques ne jurent que par ça, elles sont à l’affut des performances, des chiffres et des quantités à défaut de certaines qualités. C’est parfois dommage mais ça les rassure. Parler à plus de monde c’est parfois plus important que de parler mieux…. Ce n’est pas ma conception. Je préfère avoir moins mais mieux. 

Quelle est la couleur qui vous définit mieux l’une et l’autre ?

Karine. Pour Armelle, je dirai un bordeaux li de vin, plein de caractère, chic,et intense à la fois. Pour moi… très difficle … le camel, présence et douceur … c’est dur comme question !

Armelle. J’aime le noir. Pas pour son côté bad vibe mais parce que c’est très chic. Ca habit tout de suite.

Que préférez-vous en beauté ? Le maquillage ? Le soin ? Les cheveux ? …

Karine. Ma première obsession beauté… le maquillage et j’en ai d’ailleurs fait quelque temps mon métier ! Les couleurs, les textures… un vrai bonheur de pouvoir jouer, tester et de se sublimer selon ses envies même si finalement je me maquille d’une façon assez naturelle. J’aime la couleur mais plutôt en transparence. En prenant quelques années, j’aime de plus en plus le soin que ce soit pour la peau ou les cheveux. Nous testons chaque jour des produits plus incroyables les uns que les autres en terme d’éfficacité, de texture, de sensorialité. Une vraie chance de pouvoir découvrir chaque jour de véritables petites pépites grâce à ByCalliste et de pouvoir partager cette expérience.

Armelle. Ah pour moi c’est le soin sans hésiter ! Pour tout et partout. Du soin, du soin, du soin !

Votre geste beauté incontournable ?

Armelle. Le nettoyage du visage, je répète le nettoyage et le démaquillage. J’aime avoir la peau propre.

Karine. Au-delà d’un excellent double démaquillage, je dirais « jamais sans mon mascara ». J’ai de tous petits cils transparents. Du coup, quand je ne maquille pas les cils je fais malade. Il y a aussi mon stylo d’huile pour cuticules qui me suit absolument partout pour avoir de jolies mains en toutes circonstances. Ultra important !

La marque qui vous bluffe le plus ?

Karine. Il y a tellement de marques bluffantes. Je dirais Mon shampoing, une jeune marque française de produits de soin pour cheveux. Des shampoings, Après-Shampoings personnalisables, Bio, sans SLS ni paraben. Tu choisis ton shot d’huiles essentielles qui correspond à ton type de cheveux et à tes besoins du moment et en un geste tu crées ton shampoing et ton après-shampoing. Mes cheveux qui sont très fins, fragiles et sans volume ont récupéré de la densité, et de la brillance tout en légèreté.

Armelle. Plusieurs marques me bluffent mais c’est surtout celles qui ont un créateur derrière et que l’on va ressentir dans les produits qui me plaisent comme Hervé Hérau car j’adore aussi le personnage. Mais je dirais essentiellement les « petites » marques car elles y vont à fond, elles ne se permettent pas de se planter dans les formulation et les innovations par exemple.

Votre plus beau souvenir ou votre plus belle rencontre grâce à By Calliste ?

Karine. Il y tellement de souvenirs à commencer par le lancement de ByCalliste ou le jour où l’on a lancé nos premières vidéos ou nos premiers tournages pendant lesquels on a pris la parole avec Armelle…  Il n’y a pas une plus belle rencontre. Chaque jour est une nouvelle aventure avec son lot de rencontres toutes plus étonnantes les unes que les autres.

Armelle. J’ai eu la chance rencontrer énormément de monde. Des hommes et femmes entrepreneurs qui m’ont bluffés. Des journalistes dont tu fais partie ou encore Catherine Baudet, des gens qui ont une vraie personnalité au delà d’une vraie expertise et qui ont une vraie humanité. Car on ne va pas se mentir, il n’a pas que des gentilles personnes dans cet écosystème. Il y a les maquilleurs Tom Pecheux et Nicolas Degenes que j’ai eu la chance de pouvoir  interviewer.

Des projets à venir ?

Armelle. Il en faut tous les jours, il faut tous les jours se réinventer. L’idée est de se dire : comment trouver cinq bonnes idées par jour. On se remet tous les jours en question. Donc on a pour projet de mettre l’accélérateur sur la partie production audiovisuelle qu’on adore car on fait du sur-mesure. On espère pouvoir se déployer et prendre la parole à l’étranger comme aux US et aux Emirats.

Karine. Oui, c’est ça, développer encore plus la partie production !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s