Edito : vive les notorious women !

Simone Veil, Ruth Bader Ginsburg et Gisèle Halimi – Crédit : Presse

Le monde ne manque pas de femmes fortes et déterminées à faire entendre la voix de toutes celles qui préfèrent oeuvrer dans l’ombre. Le monde n’en a jamais manqué. Seulement, les périodes, les contextes historiques et socio-culturels ont été plus ou moins favorables. On se trouve, je le crois, dans une période féconde. Difficile, vibrante et parfois violente mais qui paye. C’est aussi une période où l’on doit dire au-revoir à celles qui ont bien amorcé la bataille et l’engagement il y a de ça plusieurs années. Ainsi va la vie. Merci Simone Veil, Gisèle Halimi et maintenant Ruth Bader Ginsburg…

Ces trois femmes ont changé à tout jamais la vie de leurs homologues et ont transcendé l’histoire  par leur courage, leurs convictions et leur intelligence. Ce qui me frappe chez elles, c’est le point d’honneur qu’elles ont mis à inclure les hommes dans leurs luttes (à l’exception de Gisèle le temps de son association ‘’Choisir la cause des femmes’’ qui fonctionne comme un terrain de sécurité et d’expression pour les femmes qui s’y engagent). A commencer par leurs maris respectifs. Antoine Veil, Emmanuel Faux (deuxième époux de Gisèle) et Martin Ginsburg ont eu l’esprit large et juste pour statuer que leurs femmes étaient leurs semblables au point de louer et privilégier leurs carrières. Ils n’ont pas été en reste pour autant. Ils ont eu de très beaux parcours professionnels, eux aussi. Mais il semblait évident pour eux que ce soient celles de leur femme qui devaient être mises en lumière. Dans son livre « Une farouche liberté » Gisèle parle de son histoire avec Paul : « Il faut bien avouer que concilier théorie et pratique quotidienne constitue un fameux défi pour ceux qui veulent changer le monde. On l’a relevé ensemble. Féministes et soudés. On s’est bien amusés. »

Les trois ont évolué dans des milieux essentiellement masculins et les trois se sont battu pour l’égalité et la parité. Toutes ont témoigné la difficulté de faire comprendre à la gent masculine qu’il y avait sur cette terre autant une discrimination de genre que de race. A ce sujet, le remarquable documentaire sur RBG de Besty West et Julie Cohen met parfaitement ce point en avant. Et comme le rappelle Simone de Beauvoir dans « Le Deuxième Sexe », cette différence entre homme et femme est avant tout culturelle : « C’est l’ensemble de la civilisation qui élabore ce produit intermédiaire entre le mâle et le castrat qu’on qualifie de ‘’féminin’’ ». Elles se sont alors battu pour chambouler ces moeurs culturelles et, pour cela, il a fallu changer les lois. Les trois ont oeuvré pour qu’il y ait des évolutions concrètes et inscrites dans les textes afin que leurs luttes demeurent pérennes. Gisèle, qui en appelle à la révolution en conclusion de son livre, insiste sur l’absolue urgence d’un changement des moeurs, des esprits et des mentalités. Un changement radical dans les rapports humains pour se défaire de ce patriarcat asphyxiant. Un changement qui ferait qu’être une femme ne soit plus un obstacle dans la vie, pour reprendre les mots de RBG. Rien d’impossible. Leurs vies nous l’ont prouvé. Leurs maris, nous l’ont témoigné. Elles nous ont passé le flambeau. Faites que l’on maintienne la flamme voire qu’on l’attise, hommes et femmes réunis.

2 commentaires

  1. Merci Marcelle ! Superbe découverte avec cet artiste qui pratique l’art thérapie avec des déchets.
    Et l’hommage à ces 3 géantes, des pionnières, qui ont contribué à faire bouger les choses pour nous, les femmes. Il reste beaucoup de barrières à faire tomber,. on voit des évolutions mais aussi des retours en arrière, avec par exemple la remise en cause de l’avortement… Éducation – Éducation !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s