L’eau morte : notre boisson au quotidien

Vous êtes plus eau vivante ou eau morte ? – Crédit : Pinterest

On le sait, l’eau est essentielle à la vie. Le corps humain en est d’ailleurs composé à 60 %. Mais que se passe-t-il quand l’or bleu que nous buvons est déclaré « mort » ? Explications.

Parce qu’elle est garante du bon fonctionnement de notre organisme, il est difficile d’imaginer que l’eau puisse être morte ou vivante. Et pourtant, sans nous en rendre compte, nous buvons principalement un liquide sans vie, surtout lorsque l’on réside en ville. « L’eau ou H2O se compose d’un atome d’oxygène et de deux atomes d’hydrogène, rappelle le docteur Hervé Staub. A la source, la composition de l’eau est idéale car ses molécules sont assemblées de manière ordonnée. Cela donne une eau dynamique avec un pH équilibré et des propriétés hydratantes optimales. » Mais l’eau de perdre son énergie vitale au moment où elle est extraite de sa source et mise en relation avec des éléments extérieurs.  « L’eau en bouteille finit par mourir lorsqu’elle est en contact avec le plastique tout comme l’eau du robinet lorsqu’elle est traitée au chlore – entre autres – avant de passer dans nos tuyaux qui sont eux-mêmes encrassés. » On finit par s’hydrater avec un breuvage qui a perdu tout son dynamisme. Car voilà ce qu’est l’eau, un être vivant capable d’emmagasiner un grand nombre d’informations. A la source, elle passe dans les roches et se charge au fil du temps en oligo-éléments, en minéraux et en énergies telluriques. Mais lorsque cette dernière est manipulée, elle s’imprègnent de tout ce qui l’entoure y compris (et surtout) des polluants et/ou des mauvaises ondes. « Pour moi, l’eau est un être vivant qui garde tout en mémoire, même nos pensées. »

Des beaux cristaux à ceux difformes

C’est ce qu’est parvenu à démontrer en image le Japonais Masaru Emoto. En 1994, le scientifique décide de congeler de l’eau et de passer au microscope les cristaux obtenus. Le résultat est sans appel. Les cristaux qui avaient les plus belles formes provenaient d’eaux pures, tenues loin de la civilisation. A contrario, les cristaux difformes étaient issus des eaux du robinet. De même, il est parvenu à démontrer que l’eau réagissait aux ondes positives ou négatives par effet de résonance. Ainsi, en soumettant de l’eau à des stimuli (mots, images, musiques) positifs, ses cristaux apparaissaient en pleine forme quand, face à des insultes, ces derniers se destructuraient.

Comment obtenir une eau vivante ?

A défaut de pouvoir tous vivre à la montagne pour boire à la source, le but est de parvenir à se procurer une eau dynamique. « Il est tout à fait possible de ressusciter l’eau, déclare le médecin. Mais attention à l’eau que vous choisirez pour la sortir de sa léthargie car il ne s’agit pas, en la réanimant, d’accentuer en même temps les polluants présents. Donc préférez l’eau en bouteille peu minéralisée sous peine de renforcer un peu plus les minéraux qui pourraient, à terme, causer des désagréments rénaux. » Pour cela, il existe de multiple solutions comme adopter les filtres de charbon actif pour éliminer les substances non solubles dans l’eau; s’équiper d’une carafe vortex pour créer un tourbillon afin de réoxygéner l’eau; investir dans des perles de céramique enrichies en micro-organismes pour neutraliser le chlore, le calcaire, les nitrates et l’ammonium présents dans le robinet ou encore se procurer une pierre d’eau vive découverte par l’ingénieur hydrologue Pierre Petit pour la bio-dynamiser.

Quels effets sur le corps ?

L’organisme est un tout où rien ne fonctionne séparément. « La médecine actuelle a tendance à tout compartimenter et différencier et c’est une erreur », assure le docteur Staub. Lorsque nous buvons de l’eau pour nous hydrater, nous impactons le corps tout entier. « Par sa composition, une eau dynamique est plus active car dotée de plus d’oxygène et va donc pénétrer l’organisme plus facilement et rapidement », explique la thérapeute Chantal Lehmann. Nos cellules sont plus perméables à une eau vive et s’oxygènent davantage. Revigoré par cet oxygène, le sang circulera mieux et alimentera davantage nos organes.  Par exemple : « L’épiderme n’est pas vascularisé contrairement au derme où se trouvent les cellules souches à l’origine de la qualité de notre peau, précise-t-elle. C’est pour cela qu’il est nécessaire de privilégier au maximum une bonne oxygénation de nos cellules grâce à l’eau vivante. » De cette façon, la peau apparaîtra mieux hydratée, plus rebondie, souple et lumineuse. A l’instar de tout le reste du corps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s