Anne et Caroline : « Le chocolat c’est la vie, c’est notre vie ! »

Anne et Caroline, les créatrices du blog « Le chocolat dans tous nos états » – Crédit : Olivier Loser

Attention, après avoir lu cette interview et découvert le blog de Caroline et Anne Debbasch, « Le chocolat dans tout nos états »,  vous risquez fort d’avoir une envie irrépressible de manger du chocolat. Marcel\le vous aura prévenu(e)…

Il n’y a rien de plus fascinant que d’observer et écouter des passionné(e)s vous partager leur amour pour une chose bien précise. Derrière la passion se cache toujours une grande sensibilité et une part d’enfance qui vous changent un regard en un rien de temps. Et c’est de toute évidence ce que l’on ressent lorsque l’on parle de chocolat avec Anne et Caroline. Ces deux soeurs parisiennes, férues de la fève de cacao sous toutes ses formes, ont lancé un blog en 2015 intitulé « Le chocolat dans tous nos états ». Depuis, sur Instagram, leurs photos et avis alléchants ont réuni plus de vingt milles followers. Un succès de taille qui leur a valu dernièrement un buffet de vingt pièces en chocolat, à leur nom, préparé en leur honneur par le Chef pâtissier Desty Brami et un cookie géant aux pépites de chocolat par Nicola Paciello, rien que ça. Rencontre.

Caroline et Anne avec les fameux cookies – Instagram.com

Vous souvenez-vous les premières fois que vous avez mangé du chocolat ?

Au berceau, dans nos biberons respectifs. Et le chocolat ne nous a plus quitté même à la fac où nous partions toujours avec notre boite de chocolat aux examens pour donner du tonus à nos neurones et nous détendre.

Vous avez plus de vingt milles followers, comment expliquez-vous ce succès ?

Pour nous, c’est une véritable reconnaissance car nous pensions que seuls nos amis nous suivraient. Et ce qui est fou, c’est que nous avons créé des liens avec nos followers ! Nous sommes même sollicitées par certaines marques de gastronomie ou pas. Peut-être que c’est parce que nous écrivons avec notre cœur. Nous prenons le temps de découvrir, de tout déguster, d’échanger, avant d’écrire. Nous n’avons qu’une envie, partager et mettre en avant le savoir-faire des Chefs que nous rencontrons. L’effet que produit le chocolat sur nous nous a même valu le surnom de « sœurs chocolat » ! Nous avons été baptisées ainsi très vite par le Chef Nicolas Paciello et le surnom s’est ensuite répandu comme une trainée de poudre. Même nos réservations se font à ce nom !

Pour vous, le chocolat, c’est meilleur que… ?

Meilleur que tout est notre cri du cœur. Preuve en est nous mangeons en moyenne 7kg de chocolat par mois chacune, soit plus de 80kg par an, mais au global ça ne fait que 250g par jour. Nous sommes des épicuriennes dans l’âme, du produit brut le plus simple aux merveilleuses créations des chefs cuisiniers. Une simple tranche d’un excellent pain, un plateau de fromages affinés, une assiette de pâte al dente, une fougasse à la fleur d’oranger, une part de tourte au blettes, salée s’il vous plait…

Mais c’est moins bon que… ?

Vu notre première réponse, c’est moins bon que rien.

Quel est le meilleur moment pour manger du chocolat ?

A jeun ! Le matin au réveil avec souvent une pâte à tartiner artisanale suivie d’une barre de chocolat noir avant de partir. Ensuite à 11h00 avant de déjeuner, ces carrés de noir qui boostent, puis en fin d’après-midi ces carrés de lait qui réconfortent. Le soir au calme ce sont les pralinés aux arômes poussés en noisettes.

Vous avez eu la chance d’en goûter beaucoup. Quel a été votre plus gros coup de cœur ?

Difficile à dire. Chaque Chef a son tour de main et nous en aimons vraiment beaucoup chez chacun d’entre eux. S’il fallait choisir aujourd’hui nous dirions que notre immense coup de cœur va depuis des années aux chocolats de Gilles Cresno à Rueil Malmaison. Nous reconnaissons entre autres son praliné lait à l’ancienne au nez.

Quelle est votre recette au chocolat la plus gourmande et facile que vous ayez en tête ?

Une mousse au chocolat faite avec un chocolat d’origine et sous laquelle nous disposons une couche de biscuits imbibés dans le Grand Marnier. C’est notre recette familiale et notre « madeleine ». Elle se transmet de génération en génération, le seul changement que nous ayons apporté est de jouer sur le large choix d’origines que nous proposent aujourd’hui les chocolatiers. Nous nous amusons aussi à faire varier la liqueur pour qu’elle se marie au mieux aux arômes du chocolat que nous choisissons.

Recette : 200g de chocolat d’origine, 6 œufs, biscuits type petit beurre imbibés de la liqueur de son choix. Faire fondre le chocolat au bain marie. Séparer les jaunes des blancs et monter les blancs en neige ferme. Mélanger le chocolat fondu et les jaunes battus puis incorporer délicatement les blancs en neige. Au fond d’un plat, disposer les biscuits imbibés et recouvrir de la mousse au chocolat. Réserver au frais au moins 3 heures. Le tour est joué, sans sucre et sans beurre ajoutés, pour une mousse ferme, fondante et très gourmande !

Le buffet avec les 20 pièces en chocolat du Chef Desty Brami

Et celle la plus improbable ?

Ce n’est pas une recette mais une découverte un bonbon de chocolat au curry de chez Edwart à Paris.

Quelles sont vos bonnes excuses pour manger du chocolat ?

Nous n’avons pas besoin d’excuse, nous le vivons ! Le chocolat c’est la vie, c’est notre vie.

Si le chocolat devait être une émotion, quelle serait-elle ?

L’Extase, quand il est bon bien évidemment.

Une couleur ?

Le rouge forcément, rouge Passion.

Une personne ?

Tout ceux que nous aimons pourraient ressembler à un chocolat que nous choisirions à leur image. Ce serait long mais assez marrant de faire se jeu de ressemblance.

Un lieu ?

La maison

Un animal ?

Nos chiens que nous avions baptisées Noisette, Ebène et Cacao. Elles étaient même couleur chocolat ! Ces noms nous sont venus instinctivement, nous le réalisons maintenant.

Macarons en chocolat signé Jean Paul Hevin

Pour finir, quelles sont vos trois meilleures adresses (à Paris, en France ou dans le monde) pour acheter/déguster du chocolat ?

Il est impossible de faire ce choix. Nous pouvons juste vous donner quelques produits qui nous viennent en tête sur le moment pour répondre à cette question.

– Gilles Cresno pour les bonbons de chocolat surtout les pralinés dont nous raffolons (praliné à l’ancienne, praliné figue, praliné framboise -éphémère-, gianduja, transgression…), et la pâte à tartiner aux arômes puissant de noisettes.

– Jean-Paul Hévin pour la gamme de macarons au chocolat qu’il décline par origine, c’est magique, et sa pomme de terre au chocolat, souvenir d’enfance.

– La tablette lait Melissa de François Pralus, à la fois intense et biscuitée.

– Fabrice Gillotte et Vincent Guerlais pour leur interprétation de biscuits : les dualités de Fabrice Gillotte, et les p’tits beurres de Vincent Guerlais.

– Il y a aussi le finger cake chocolat d’Arnaud Larher, impressionnant de gourmandise.

– La crema Praliné de Giulio Vacilotto et la crema di nocciola +55 de Guido Castagna, ce sont deux énormes coups de cœur en Italie.

Et nous pourrions continuer longtemps à vous énumérer tout ce que nous adorons.

1 commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s