« Amours Solitaires », le compte Instagram qui nous fait oser dire « je t’aime »

Crédit : Amours Solitaires

« Et si on gagne la finale, on fête ça comment ?
– Tu proposes quoi ?
– De mettre le monde sur pause et te faire l’amour pour l’éternité
– Il faut qu’on gagne.»

Des échanges amoureux, langoureux ou fiévreux… Voilà ce que propose Morgane, 27 ans, avec son compte Instagram « Amours Solitaires ». Régulièrement, elle publie des captures d’écran de messages endiablés ou pudiques d’inconnus à ses quelques 137 000 abonnés. Le seul but est de parler d’amour, de donner des frissons et de réchauffer les coeurs. Il suffit de lire les commentaires pour comprendre que ce langage est universel et parle à tous. Un langage qui fait un bien fou et qui dénote dans un monde des réseaux sociaux où la haine souvent domine. Un langage que l’on pensait s’être un peu perdu tant les relations sont parfois compliquées ou ne tiennent plus aussi longtemps qu’avant. Mais il semble bel et bien présent ce langage, comme si l’Amour avec un grand A pouvait résister à tout : aux sceptiques, au désespoir, à la solitude, à la timidité, à l’avarice… Alors, en ce lundi festif et pour les jours à venir, parlons chaleur, parlons confiance, parlons bisous, parlons étreintes.

Hello Morgane, comment en es-tu venue à créer le compte Instagram « Amours solitaires » ?

C’était une époque où je recevais et écrivais de très jolis messages, de ceux qu’il serait dommage de perdre. J’ai eu peur de les oublier, et j’avais comme l’envie de les partager à d’autres de manière anonyme. C’est comme ça qu’est né Amours solitaires.

T’attendais-tu à une telle réception ?

Absolument pas ! À la base c’était un projet très personnel, jusqu’à que je l’ouvre aux contributions, je n’aurais jamais imaginé un tel engouement. C’est une surprise sans cesse renouvelée pour moi de sentir l’émotion, la confiance et l’enthousiasme de la communauté. Rien n’était prémédité de ma part, c’est une des beautés de ce projet.

Tu sembles faire très attention à l’authenticité des messages que tu dévoiles, comment les gens font-il pour t’envoyer leurs proses ? Et comment sais-tu quand ils ne sont pas réels ?

Effectivement, je trouve que c’est  l’une  des forces du projet que tous les échanges soient authentiques. Les gens me soumettent leur messages via le site Internet www.amours-solitaires.com. Soit ils joignent une capture d’écran, soit ils recopient leur message. Je ne vérifie jamais, le concept entier repose sur la confiance, et comme les gens me font confiance en me livrant leur intimité, je leur fais confiance quant à l’authenticité.

Sur ton compte, la plus part des commentaires s’accordent à dire que l’Amour est LE langage universel. Mais j’imagine qu’il existe des différences entre chaque pays. Comment un(e) Français(e) considère l’amour en comparaison à un(e) Américain(e), un(e) Italien(e), un(e) Suédois(e) ou autre selon toi ?

C’est une question à laquelle j’ai du mal à répondre pour l’instant, mais cela ne saurait tarder, car je pense ouvrir prochainement une version anglais d’Amours solitaires 

Crois tu que l’on soit en manque d’amour ? Car, à y regarder de plus près, l’actualité n’est pas très belle, on s’expose beaucoup aux autres via les réseaux sociaux mais est-ce qu’il ne nous manque pas l’essentiel justement ?

Je pense que nous vivons une période où beaucoup de choses sont dématérialisées, une époque où il souvent difficile de trouver de l’humanité dans les tornades sociétales et professionnelles qu’on nous impose. En créant ce compte, je voulais tenter de proposer un lieu humain bien que dématérialisé, où chacun pourrait trouver de l’émotion, de l’empathie et du respect. Et surtout, un lieu qui pousse les gens à exprimer enfin ce qu’ils ressentent, sans se brider.

Est-ce difficile de parler d’Amour ?

Je pense que ça l’est malheureusement devenu ces dernières années. Avant, c’était le sexe qui était tabou. Maintenant c’est le sentiment. Comme si c’était une tare ou une fragilité que de ressentir des émotions et d’en parler. Alors que c’est une grande force !

Je t’ai vu citer Roland Barthes à plusieurs reprises. Où parle-t-on le mieux d’amour ? Au cinéma ? A la télé ? Dans les livres ? Dans la photo ? Dans les textos ?

PARTOUT. Comme il y a mille et une manière d’aimer, il y a mille et une manière d’en parler.

Quelle est la ville qui représente le plus l’amour selon toi ?

La ville qui prônerait le plus la tolérance et l’acceptation de soi et de l’autre.

Quelle est la couleur de l’amour ?

Le rouge flamboyant

Quelle est la fleur de l’amour ?

Un peu cliché, je n’y coupe pas, mais la rose !

Quelle est la musique de l’amour ?

Une question beaucoup trop difficile, car il y en a tellement ! Par chance, je vais publier des playlists  amoureuses au cours de l’été sur Deezer 

De quoi serais-tu capable par amour ?

De ne plus avoir peur

Pour finir, il me semble que tu as un projet de livre en cours. Tu peux nous en parler un peu plus ?

Il s’agit d’un roman constitué essentiellement de captures d’écran, de dates et d’heures. Au fil du temps, j’ai vu se tisser des liens entre des messages qui n’étaient pas écrits pour se répondre, comme si les textos que je recevais étaient les pièces d’un puzzle pouvant s’agencer pour former un tout. J’ai sélectionné deux cent soixante dix huit d’entre eux pour composer ce livre. Il aurait pu y avoir des milliers d’histoires d’amour différentes à partir de cette belle matière. J’ai choisi celle qui figurera dans le livre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s