La Maison des Nines : le nouveau lieu éclectique de Marseille à ne (surtout) pas louper

par | Juil 1, 2021 | Cultures, Sociétés | 0 commentaires

La Maison des Nines au 9, rue d’Aubagne à Marseille – Crédit : Presse

Elles sont trois, ne se connaissaient pas ou à peine, venaient d’univers différents mais avaient un rêve commun : créer un espace où il fait bon vivre. Et parce qu’il n’y a jamais de hasard, surtout dans leur cas, les chemins d’Annaelle, Estelle et Claire se sont croisés. Plutôt que de se lancer seule, chacune de leur côté, elles ont uni leurs forces et leurs compétences littéralement. Car, si leur campagne participative a particulièrement bien marché, elles ont malgré tout donné de leur personne à force de bras, de bricolage et de patience pendant le confinement. Ca donne la très réussie Maison des Nines à Marseilles dans le vivant quartier des Noailles. Elles y mêlent beauté, art de vivre, restauration et événementiel à travers des sélections ultra pointues et consciencieuses. Un pari amplement réussi. Elles nous racontent.

Comment et pourquoi vous êtes-vous lancées dans cette aventure marseillaise ?

Annaelle : nous avons voulu changer de vie, donner du sens à notre quotidien. Ça faisait des années que je voulais ouvrir un espace qui serait le lieu de rendez-vous de mes amis et de ma famille. Un lieu qui refléterait mes valeurs, mes centres d’intérêt … J’ai donc décidé de revenir dans mon sud natal pour réaliser mon rêve après avoir passé des années à Paris et à Lyon. La mer et l’accent du sud me manquaient beaucoup trop !

Estelle :  La Maison des Nines est la consécration d’un projet que j’ai en tête depuis 4 ans maintenant, je souhaitais ouvrir un lieu où je pourrais partager ma passion pour le parfum et la mode, j’adore chercher de nouvelles marques et proposer une réelle alternative au système de consommation actuel et une sélection singulière ! Après des années passées dans les Maisons de Luxe à Paris dans le monde du parfum, je suis heureuse à l’idée d’ouvrir un lieu qui rassemble plusieurs activités et qui a pour objectif de recréer du lien !

Que faisiez-vous avant ?

Annaelle : Après des études de communication, je suis allée à Paris et j’ai travaillé quelques années en agence de com. J’ai ensuite rejoint le groupe Ellior comme Commerciale événementiel au sein du Musée du Quai Branly puis le groupe Sodexo dans la branche Sports et loisirs où j’étais Responsable Commerciale de l’hôtel particulier La Maison de la Recherche. J’organisais des dîners, des cocktails, des journées d’études …

Estelle : Après une école de commerce à Marseille, je me suis spécialisée dans le domaine du parfum : du développement produits chez Chanel, Christian Dior et Nina Ricci, j’ai enrichi mon parcours par une formation technique à Grasse et complété mon expérience dans le monde de la parfumerie sélective et le retail, chez Diptyque et Nose à Paris.

Claire: Mon parcours professionnel est assez éclectique… ce sont les challenges qui me font avancer ! J’ai longtemps pensé que je voulais faire de la communication: j’ai donc intégré une école de commerce et passé 3 ans dans le service presse d’un groupe du CAC 40. Trois années enrichissantes mais j’avais envie de tester un métier plus “économique”. J’ai donc bifurqué une première fois et intégré une salle de marché à Londres. J’ai passé 8 ans dans une banque japonaise, jusqu’à ce qu’on m’envoie à Francfort dans le contexte du Brexit. Le bon moment pour rentrer en France ! J’ai préféré m’installer à Marseille pour ses cigales et les apéros au soleil couchant plutôt que Paris, dans l’idée d’ouvrir un lieu de partage autour de la gastronomie.

Annaelle, Estelle et Claire les fondatrices de la Maison des Nines – Crédit : Presse

Pourquoi la Maison des Nines ?  Qu’est-ce que ça veut dire ?

Annaelle : « Nine » ça veut dire Jeune femme en provençal. C’est un clin d’œil à Marseille et à nos profils d’entrepreneurs. La Maison des Nines, c’est avant tout un lieu ouvert, de découverte, d’échange et de mixité. Un lieu dans lequel on se sent « comme à la maison ».

Comment avez-vous pensé à vos sélections de parfums et vêtements entre autres ?

Estelle : La sélection a été pensée comme une alternative aux marques proposées dans les grandes enseignes, une sélection engagée et exclusive à Marseille ! Côté salle de bain, la beauté naturelle est mise en avant avec l’envie de revenir aux essentiels et la volonté de sensibiliser nos clients à une autre manière de consommer, loin des logiques de la fast beauty ! Parfumerie sélective, savons naturels, huiles biologiques pour le corps, déodorants naturels, nécessaire de soins pour la barbe, les essentiels pour prendre soin de soi et se faire plaisir avec des prix doux toute l’année !

Côté dressing, 16 marques engagées et exclusives à Marseille ont été choisies avec un seul critère commun : produire en Europe avec des matières éco-responsables ! Cette sélection unique à Marseille correspond à une notre envie de faire bouger les choses, à notre échelle !  Le petit plus ? une sélection de vêtements de seconde main exclusive, le vintage est le seul moyen radical de ralentir notre système de surproduction et d’assurer des prix justes toute l’année !

Quel créateur/parfumeur êtes-vous fières de recevoir chez vous ?

Estelle : Côté dressing, la marque Graine est un de nos coups de cœur de la sélection, basée dans le sud-ouest de la France, la démarche de ce duo père-fille est très inspirante ! Nous sommes aussi très fière d’accueillir la marque Cusmoz, cet ancien couple d’ingénieurs qui met aujourd’hui en valeur le travail d’artistes (illustrateurs, photographes etc) sur des vêtements de grandes marques engagées comme Faguo ou Thinking Mu, une touche d’originalité et de singularité qui rend la sélection des Nines unique !

L’espace beauté à la Maison des Nines – Crédit : Presse

La notion d’éco responsabilité était importante dès le départ du projet ?

Estelle : Cela fait partie de nos engagements : sensibiliser le public à une autre manière de consommer ! Il est temps de prendre un virage pour protéger notre planète mais aussi pour essayer de ralentir, de consommer moins mais mieux, sans mettre non plus toutes ses économies en achetant un t-shirt ! Un sacré challenge ! En tant que commerçantes, nous avons une responsabilité : celle de proposer des produits et services qui sont en accord avec des valeurs humaines, à savoir le respect des travailleurs, mais aussi qui respectent notre environnement !

Quels genres d’événements allez-vous proposer ?

Annaelle : Ils sont divers et ont principalement pour objectif : De créer du lien entre les habitants du quartier de Noailles, les commerçants, et le reste des marseillais. De faire découvrir des « pépites » marseillaises : des Chefs, des artistes, des artisans, des producteurs … Nous avons construit la programmation autour de sujets qui nous inspirent et nous passionnent Nous proposons donc  dès l’ouverture: des repas confidentiels dans la « salle à manger » : 2 fois par mois, un chef marseillais prend les rênes de notre cuisine et propose un menu unique à une douzaine de convives.  Des apéros une fois par semaine en période estivale pendant lesquels nous inviterons des artistes, des producteurs de la région. Des ateliers animés par des professionnels et des passionnés : ateliers photo, atelier parfum, dégustation de thé, confection de bougies, sofrologie, atelier maquillage .. Des expositions : tous les 2 mois, nous exposerons des artistes marseillais Des événements solidaires en collaboration avec des associations du quartier de Noailles : déjeuners solidaires, cours de cuisine, ateliers créatifs …

Quels sont les lieux que vous recommandez absolument pour quelqu’un de passage à Marseille ?

Annabelle : Prendre le bateau au vieux port et se rendre sur les îles du Frioul. Boire un café sur le balcon de la Caravelle. Profiter d’une exposition au Mucem et flâner sur leur terrasse. Se promener dans le magnifique parc Pastré. Prendre un verre aux Vingt Mille Lieues. Et aller visiter la Cité Radieuse

Sur le même thème

Edito : Amours modernes

Voici notre façon de célbrer les trois ans de Marcel\le : avec une partie de l'équipe - Crédit : N.C « I know when to go out Know when to stay in Get things done » Le sujet de l’amour moderne est traité depuis des années. En musique par David Bowie pour parler de...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *