Ann Vincent, créatrice de bougies poétiques

par | Avr 8, 2021 | Cultures | 0 commentaires

Ann Vincent dans son atelier – Crédit : Studio Ann Vincent

Instagram regorge de petits objets plus aesthetics les uns que les autres. Un qui a le vent en poupe – mais pas trop sous risque de perdre la flemme – c’est bien la bougie aux formes surprenantes. Une tendance qui parle à Ann Vincent. Cette artiste flamande aime depuis toujours jouer avec les matières, tester leurs limites. C’est tout naturellement que, pendant le confinement, elle s’est confrontée à la cire de soja. La magie a pris. Elle s’est lancée dans ses propres moules confectionnés avec de l’argile et voilà que ses bougies aux formes pleines de poésie n’en finissent pas de trouver preneur. Interview.

Salut Ann, peux-tu te présenter ?

Salut ! Je m’appelle Ann donc, j’ai 26 ans. Je viens du bord de la mer sur la côte flamande mais actuellement je vis à Gand en Belgique. J’ai lancé un studio créatif qui tourne principalement autour des objets et de la notion d’espace. En ce moment, j’adore travailler la cire.

On t’a découvert sur les réseaux surtout à partir de tes bougies mais ta première spécialité c’est la photographie. Pourquoi ce domaine en particulier ?

J’ai étudié la photo au lycée et à l’université. C’était un choix très naturel qui s’est présenté à moi.

Et comment passe-t-on de la photo aux bougies ?

L’idée de faire des bougies et la toute première que j’ai réalisée sont arrivées juste avant le confinement. Mais cet épisode m’a définitivement donné le temps nécessaire pour faire naître réellement ce projet. Il me restait de la cire d’une maquette que j’avais créé pendant mes études en photographie. Je m’en suis simplement resservie !

Les bougies d’Ann Vincent – Crédit : Studio Ann Vincent

Les formes de tes bougies sont singulières, certaines semblent lutter contre la gravité. Pourquoi ces choix ?

Ce processus est venu de façon très intuitive. J’avais une idée précise dans ma tête. Il ne me restait plus qu’à essayer de la sculpter et la mettre en forme. Je trouve très important que chaque forme se complète. Donc chaque nouvelle figure est définitivement influencée par la précédente.

Quelle type de cire utilises-tu ?

J’utilise un mélange de cires de soja pour mes bougies mais récemment je me suis lancée dans une nouvelle matière. J’ai commencé à travailler avec de la cire d’abeille pour réaliser d’autres objets.

Tes créations collent pile avec la tendance des bougies aux formes surprenantes. Comment expliques-tu cet engouement ?

C’est certain que c’est une véritable tendance ! C’est quelque chose de « nouveau » et en même temps de très accessible. Tu peux commander ton argile ou ta cire en ligne et commencer ton entreprise le jour suivant. C’est une façon de parler, quoi que. Ca permet aussi de rendre le quotidien des personnes qui ne travaillent plus à cause du confinement plus excitant. Malheureusement, le bémol, c’est que beaucoup de personnes ont l’argent facile et se copient entre elle sans même être créatif ou se soucier de la notion de propriété intellectuelle.

Qu’est-ce qui t’inspire pour ton art ?

Enormément de choses honnêtement mais surtout le fait d’observer et toucher les matériaux. Le simple fait de regarder une pièce de cire fondre et de voir comment elle évolue sous mes yeux m’inspire. Ou encore admirer des objets interagir avec la lumière et l’ombre.

Les mains d’Ann Vincent – Crédit : Studio Ann Vincent

Quel.les artistes aimes-tu ?

Mes goûts changent en fonction de mon état d’esprit. Mais j’ai toujours été attirée par les artistes qui détournent les matériaux, qui vont à l’encontre des notions préconçues qui leur sont associées. Rachel Whiteread par exemple est celle qui me vient tout de suite à l’esprit quand j’y pense. Je l’admire depuis un long moment.

Quels sont les gens que tu aimes suivre sur Instagram ?

Je suis tellement de créatifs sur Instagram ! J’adore vraiment le travail du sculpteur Ian Collings.

Des projets à venir ?

Pour le moment, je continue d’explorer la cire, ses possibilités et ses limites. Mais petit à petit je cherche à intégrer d’autres pratiques. Pour moi, il n’est pas seulement question de bougies, ou de vase. Ce qui compte pour moi c’est comment l’objet va se fondre dans un espace ou interagir avec la lumière, l’environnement. Ma pratique est définitivement constituée de plusieurs et différentes  couches. Qui sait ce que le futur va m’apporter ou me faire découvrir !

Vous pouvez retrouver le travail d’Ann sur son compte Instagram ou son site internet.

L’atelier d’Ann Vincent – Crédit : Studio Ann Vincent

Sur le même thème

Edito : Amours modernes

Voici notre façon de célbrer les trois ans de Marcel\le : avec une partie de l'équipe - Crédit : N.C « I know when to go out Know when to stay in Get things done » Le sujet de l’amour moderne est traité depuis des années. En musique par David Bowie pour parler de...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *